H&M arbore des mannequins plus diversifiés pour l’été

Après Monki, petit frère de la griffe suédoise, c’est au tour d’H&M de se diriger vers une mode plus inclusive. Pour sa collection de maillots et accessoires de plage 2019, la marque a fait appel a des mannequins plus diversifiés, arborant des corps minces comme pulpeux, toniques ou moelleux et ça fait plaisir à voir.

Pour la collection « Escapade de l’été », H&M allège un peu la pression du bikini body en affichant des mannequins plus variés, dont quelques-unes au physique plus commun. Dans la campagne promotionnelle, on peut voir un petit ventre ou des cuisses généreuses non photoshoppés. Sur le site, parmi les modèles qui posent avec les articles en vente, la sélection est encore plus variée : femmes caucasiennes, basanées, noires, femmes minces, femmes toniques, femmes pulpeuses, femmes rondes, cheveux blonds, bruns, afro… Bref, on peut plus facilement s’identifier à ces femmes pétillantes et diverses.

Côté collection, on sort les teintes feutrées et jungle cette année : kaki, saumon, corail, beige… Mais aussi des imprimés floraux et zébrés pour une touche de fantaisie et d’exotisme. Les modèles sont coquets et féminins, avec des bikinis triangles, à coques, avec laçages, des culottes hautes, des culottes échancrées, des maillots une-pièce et de superbes paréos. De quoi habiller toutes les morphologies, du 32 au 50. Il manque encore quelques tailles mais on a quand-même un panel assez vaste d’options côté gabaris. Et le portefeuille ? Il devrait s’en remettre, avec des prix entre 10 et 30 euros.

Le groupe H&M tend petit à petit vers une mode plus consciencieuse et inclusive, comme avec la petite marque Monki, qui fait appel à des mannequins de toutes les morphologies et promeut le recyclage dans la mode.  Monki a d’ailleurs sorti une collection de maillots à partir de bouteilles en plastique recyclées et c’est canon. Il était temps que la marque phare du groupe amorce le mouvement bodypositive elle-aussi, après avoir annoncé il y a deux semaines que les consommateurs auraient désormais accès aux données de fabrication des vêtements : pays de production, matériaux, fournisseur…). Une démarche vers plus de transparence, en parallèle avec un plan pour 100% de matériaux durables d’ici 2030. H&M a d’ailleurs commencé à intégrer le Pinatex, un cuir végétal et écologique à partir d’ananas, dans ses collections. Bref, on ne peut que leur souhaiter de poursuivre sur cette lancée, en espérant qu’ils inspirent d’autres grandes marques au passage pour une mode plus green et bodypositive.

About the author
Coach certifiée en Nutrition Naturelle, je partage ma passion pour la gourmandise, le sport et le bien-être dans une optique de bienveillance. De la Belgique à Paris en passant par New York et Rome, je ne me lasse jamais de découvrir de nouveaux délices mais je préserve un amour sans faille pour le chocolat et les frites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *