Le premier festival plus size débarque ce week-end à Paris

Envie de lutter contre les clichés ? Le premier « Gros Festival« , organisé par le célèbre collectif Gras Politique, prendra place les 23 et 24 mars. L’idée ? Informer sur le quotidien, la grossesse et la parentalité, partager, faire le plein de conseils mode et bien-être, rencontrer des influenceuses plus size bien dans leurs pompes et démonter quelques préjugés sur la prétendue inactivité des personnes en surpoids.

Le collectif a récolté l’intégralité des fonds sur Ulule en seulement 3 jours et tient à combattre la grossophobie avec cette initiative. Ce sera l’occasion de rencontrer des personnes rondes à succès, de dégoter quelques perles au vide-dressing – sachant qu’il est toujours difficile de trouver des vêtements abordables en grande taille – ou de se faire tirer le portrait par des artistes. Le samedi soir sera ponctué d’une soirée dansante avec performances burlesques pour faire la fête jusqu’au petit matin. Une jolie initiative pour promouvoir un peu de confiance en soi et de tolérance à l’égard de tous les physiques.

Gros Festival – Entrée gratuite – Pavillon des canaux, 39 Quai de la Loire – 19e

PROGRAMME

Samedi 23 Mars, dès 10h

> Le (Petit) Gros Vide Dressing avec Ninaah Bulles et Christelle Garrido

> L’atelier d’Auto Gynéco par Nathalie Mondot

> Mais que fait la recherche ? Par Solenn Carof

> Les Dessins de Freaks

> Flash Tattoo avec La Rata & MOTI Tattoo

> Rencontre avec Stéphanie Zwicky

> Make Body positivity great again avec Les Bavardages de Kiyémis

> La Grosse Soirée avec Grandpamini, Delphine Clairet, Ginger de Vénus et Rebeca Chaillon

Dimanche 24 Mars, dès 16h

> Rencontre avec Mathilde

> Table Ronde : Grossesse et Parentalité grosses avec Petit Ours Blond, Big or not to Big blog, Sarah Proust et Nadia Battah

> Les dessins de Guy Tratyug

> Flash tattoo avec MOTI Tattoo et Bloody Mary

> La Grosse scène ouverte

About the author
Coach certifiée en Nutrition Naturelle, je partage ma passion pour la gourmandise, le sport et le bien-être dans une optique de bienveillance. De la Belgique à Paris en passant par New York et Rome, je ne me lasse jamais de découvrir de nouveaux délices mais je préserve un amour sans faille pour le chocolat et les frites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *