Diététique ayurvedique : votre alimentation pour un hiver en forme

Après le vent humide de l’automne, l’air se rafraichit d’avantage et l’hiver cloue bien du monde au lit. Ventre lourd, fatigue, teint terne… Ne laissez pas les maux du froid ternir vos bons moments et votre productivité grâce à l’ayurveda. Cette médecine ancestrale d’origine indienne vous aide à composer vos assiettes pour une immunité et un esprit en pleine santé.

LES BASES

Pour rappel, l’ayurveda repose sur un équilibre des différents éléments issus de notre alimentation et de notre environnement. Ces éléments sont les suivants :

  • Espace
  • Air
  • Feu
  • Eau
  • Terre

Ensemble, les éléments forment 3 forces appelées les Doshas :

  • le Vata, qui rassemble l’air et l’espace et implique ce qui « circule »
  • le Pitta qui rassemble l’eau et le feu et implique ce qui « digère »
  • le Kapha qui rassemble l’eau et la terre et implique ce qui « lie »

Ces 3 forces travaillant en symbiose nous permettent d’être en bonne santé si elles sont équilibrées. Néanmoins, les saisons les affectent à tour de rôle d’où l’intérêt d’adapter son alimentation. En automne, le Vata, qui concerne les rythmes biologiques mais aussi la peau, l’intestin et les os, se retrouvait attaqué par les premiers vents frais et agressifs. Il était donc nécessaire de le rééquilibrer avec une alimentation chaude et digeste.

Quand l’hiver démarre, le Vata a été calmé mais il y a une accumulation de Kapha. Le système ORL, l’estomac, les articulations et tissus sont fragilisés par le climat froid et sec. En résultent alors une fatigue chronique, un sentiment de lourdeur, des infections des sinus, des bronches et autres. Les personnes ayant un Vata encore fragilisé peuvent continuer d’observer des soucis digestifs dès que le vent se relève.

RENFORCER SON CORPS POUR L’HIVER

L’hiver rend le feu digestif (Agni) plus fort et efficace, l’intérêt est donc de le maintenir au maximum. Pour cela, il est intéressant de manger des aliments riches et plus lourds, de préférence chauds. Pour apaiser à la fois le Kapha et le Vata, les 6 saveurs de l’ayurveda seront utilisées.

  • Pour augmenter le Kapha et réduire le Vata : le sucré, l’aigre et le salé
  • Pour augmenter le Vata et réduire le Kapha : le piquant, l’amer et l’astringent.

L’hiver est donc une saison plus complexe que les autres : chaque goût est important mais où l’équilibre des saveurs sera déterminant.

MON MENU AYURVEDIQUE HIVERNAL

 Le matin

On démarre la journée avec une tisane d’épices ou un thé chaï afin de réhydrater le corps et de stimuler le feu digestif. Les épices comme le gingembre, la cannelle, le poivre et le clou de girofle stimulent la circulation mais aussi la cardamome, la réglisse et l’anis. Le miel comme sucrant éventuel est idéal grâce à ses propriétés chauffantes et détoxifiantes. En prime, il apporte beaucoup de minéraux.

Préparez-vous un porridge de flocons d’avoine ou de riz (délicieux, ça rappelle le riz au lait) au lait végétal ou à l’eau que vous n’hésiterez pas à parsemer de cannelle. Une petite cuillère de beurre d’oléagineux ou de pâte à tartiner bio, des fruits de saison (banane, pomme, kiwis, agrumes, raisins…) et vous voilà d’attaque pour la journée.

Le midi 

Privilégiez les légumes cuits et tendres (les aliments craquants sont à proscrire) : carottes, betterave, radis, topinambour, poireaux, courge, céleri, rutabagas… Faites de la place dans vos mets pour les légumes anciens ! Le froid ralentit notre métabolisme aussi il est important de se tourner vers des aliments très nutritifs : des céréales complètes (riz, quinoa, avoine, boulgour, millet), des protéines animales de tous types (viande blanche ou rouge, poissons gras, volailles) ou en option végétarienne des haricots, des oeufs ou du tofu. Les lipides sont importants pour ralentir la digestion et tenir au corps, aussi n’oubliez pas votre cuillère d’huile végétale pour la cuisson. Evitez les laitages qui ont tendance à refroidir le corps.

En collation

Une poignée d’amandes ou de noix, des fruits séchés (banane, raisin), un morceau de chocolat noir et une bonne tisane au thym ou à la sauge.

Le soir 

C’est l’occasion d’alléger un peu votre corps avant d’aller dormir. Le froid et le vent de l’hiver ont tendance à assécher le corps, même sans soleil. Il est donc important de consommer beaucoup de liquide.  C’est le moment de consommer de délicieuses soupes, accompagnées de pommes de terre fondantes ou de patate douce, idéales pour alcaliniser le corps.

Comme en été, il est important de bien s’hydrater avec de l’eau tout au long de la journée, en privilégiant l’eau tiède à chaude (mais pas bouillante).

About the author
Coach certifiée en Nutrition Naturelle, je partage ma passion pour la gourmandise, le sport et le bien-être dans une optique de bienveillance. De la Belgique à Paris en passant par New York et Rome, je ne me lasse jamais de découvrir de nouveaux délices mais je préserve un amour sans faille pour le chocolat et les frites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *