mardi 25 septembre 2018

Diététique ayurvédique : votre alimentation pour affronter l'automne

Les saisons se succèdent et les besoins de notre corps aussi. L'air sec et chaud de l'été se fait plus agressif, le vent se lève et les courants d'air le suivent tandis que notre immunité se voit mise à mal. Pas de panique ! L'ayurvéda, "science de la vie" et médecine indienne ancestrale, nous guide dans nos assiettes pour booster nos défenses et équilibrer nos flux internes.


RAPPEL DES PRINCIPES DE BASE

L'ayurveda repose sur un équilibre des différents éléments issus de notre alimentation et de notre environnement. Ces éléments sont les suivants :
  • Espace
  • Air
  • Feu
  • Eau
  • Terre
Ensemble, les éléments forment 3 forces appelées les Doshas :
  • le Vata, qui rassemble l'air et l'espace et implique ce qui "circule"
  • le Pitta qui rassemble l'eau et le feu et implique ce qui "digère"
  • le Kapha qui rassemble l'eau et la terre et implique ce qui "lie"
Chacune des ces forces ou Doshas assure des rôles multiples et le bon fonctionnement d'organes spécifiques dans notre corps. Durant l'été, les organes Pitta ainsi que les émonctoires se retrouvent exagérément stimulés. Vers la fin de saison, le Vata  subit également une accumulation dans les fonctions de circulation (respiration, rythme cardiaque et autres rythmes biologiques). C'est pourquoi il s'agit d'une saison idéale pour consommer des plats refroidissant et hydratants.

A l'arrivée de l'automne, le Vata subit les assauts du froid et du vent de plein fouet. Si l'air reste encore un peu sec, le climat se fait plus frais et changeant. Les organes Vata comme la peau, l'intestin et les os se retrouvent touchés, de même qu'une partie des organes Pitta. A la clé ? Une peau sensible et réactive, des problèmes articulaires, osseux ou encore musculaires, des difficultés de digestion...


FORTIFIER ET APAISER SON CORPS EN AUTOMNE

Si on tient compte des saisons, la nature est bien faite : chacune apporte en effet les produits nécessaires à notre bien-être et notre santé. Inutile donc de regretter les fraises ou les concombres, faites plutôt confiance aux produits du moment car ils seront parfaitement adaptés à vos besoins. Dans mon premier article sur le sujet, nous avons vu que les aliments se regroupent par catégorie selon leur saveur et action sur le corps : sucré, salé, acide, amer, piquant et astringent. 

Pour l'automne, une alimentation chaude et nourrissante est de rigueur. A la fois riche et digeste, elle se fera également plus liquide pour pacifier Vata et les mouvements internes du corps, la circulation.  Il faudra donc miser sur des saveurs sucrées (refroidissant), aigres et salées (chauffant tous les deux), aux propriétés équilibrantes pour Vata. Celles-ci devront également maintenir un bon pH du corps en misant sur un effet basifiant. 

> Les saveurs sucrées : elles comportent entre autres les laitages, les courges et légumes cuits tendres et de nombreux fruits riches en sucre

> Les saveurs aigres : il s'agit ici des agrumes, des aliments fermentés comme les dérivés de soja et le vinaigre ou encore les produits laitiers comme le yaourt et la crème. 

> Les saveurs salées : sel et algues principalement. 


MON MENU AYURVEDIQUE AUTOMNAL 

> Le matin
On aborde la journée avec une infusion tiède, à jeun si possible, pour stimuler le système digestif.  Pensez à y intégrer du jus de citron frais de temps en temps (mais pas quotidiennement afin d'éviter d'agresser les dents). Poursuivez ensuite avec un porridge d'avoine ou un riz au lait à la fois cocoon et réconfortant, à agrémenter de fruits de saison, en particulier les kiwis et les agrumes : orange, pamplemousse, mandarines, clémentines... Et n'hésitez pas à parsemer le tout de cannelle ou de curcuma. 

> Le midi 
C'est le moment de faire la fête aux légumes cuits. En tête de ligne, on retrouve les carottes et la betterave, très basifiantes pour le corps ainsi que les poireaux. Les champignons sont également de la partie et ont le mérite d'être rapides et faciles à cuisiner pour un lunch à emporter. Complétez le tout d'une céréale cuite (riz basmati, boulgour, blé, quinoa, millet ou avoine) et d'une viande/volaille au choix ou de légumineuses, de préférence des produits de soja fermenté (tofu, tempeh) ou des haricots azuki. Evitez les crudités et les plats froids.

Il est essentiel de bien boire tout au long de la journée, en particulier des boissons chaudes (thé, infusions, eau chaude, lait végétal chaud) pour maintenir la chaleur du corps. Personnellement, je me suis habituée à boire de l'eau chaude (chaude, pas bouillante, que l'on soit bien clair) tout au long de la journée et je confirme l'effet à la fois apaisant et boostant. 

> Le soir 
Puisque vous disposez de plus de temps pour cuisiner, c'est l'occasion de dégainer les légumes qui prennent plus de temps à mijoter : les courges de tous types, le navet, le céleri mais aussi les légumes anciens comme le rutabagas, le topinambours et le panais. Côté féculents, n'oubliez pas les pommes de terre et la patate douce, aussi bienfaitrices que délicieuses pour un bon diner par une journée fraiche et pluvieuse. Je vous recommande d'accompagner le repas du soir de poisson ou de le laisser végétarien pour une digestion plus légère. 

> Les encas
C'est la saison des fruits sucrés et ils sont conseillés, il faut en profiter : banane, dattes, prunes, raisins... En version fraiche comme en fruits secs, ils seront idéaux pour un grignotage gourmand et utile. Vous pouvez également consommer des oléagineux mais avec parcimonie car s'ils sont rassasiants, ils sont aussi acidifiants. 

> Votre liste de courses pour un automne ayurvédique 

Photo : tirée du livre "Ayurvéda Food" de Sandra Salmandjee et Eloise Figgé


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire