jeudi 1 mars 2018

Interview de Marion : si je me soignais avec la naturopathie ?

Nous sommes dans une ère de profonde remise en cause de notre société moderne et la naturopathie s'inscrit de plus en plus dans cet état d'esprit. L'envie de revenir à une hygiène de vie plus simple et proche de la nature, mais aussi à des techniques de soin plus douces fait de plus en plus d'adeptes. Personnellement, j'ai toujours eu pleine confiance en la médecine classique en grandissant et elle est bien entendu indispensable pour soigner bon nombre de maladies. Néanmoins, j'ai dû constater au fil de ces dernières années qu'elle est parfois impuissante face à certaines types de maux, voire nocive lorsqu'on prend l'habitude de masquer des symptômes à renfort de médicaments puissants sans résoudre la cause.

Depuis l'arrivée de mon intolérance à l'histamine il y a environ un an, j'ai vu un nombre incalculable de médecins et passé une foule de tests pour comprendre ce qui se passait. Rien n'en est ressorti, puisqu'une intolérance modérée est très difficile à détecter avec les méthodes médicales standards. J'ai donc procédé moi-même à l'observation et l'analyse de mes symptômes à l'aide d'un carnet de bord et tenté d'apaiser mon organisme par des voies parallèles. Pour m'aider dans cette quête, mon amie Marion, naturopathe au cabinet Noni Naturopathie à Lyon, m'a orientée par ses conseils avisés et ses méthodes douces. Cure d'aloe vera, cure d'argile, probiotiques... Autant de soins non invasifs qui ont petit à petit contribué à renforcer mon intestin, atténuer mon eczéma et stoppé complètement mes problèmes de reflux. Aujourd'hui, Marion nous en dit plus sur son métier et les grands principes de la naturopathie.


POURQUOI ENVISAGER LA NATUROPATHIE ?

Une pratique ancestrale
Depuis la nuit des temps, l'être humain a tiré parti de son environnement et des bienfaits de la nature pour se soigner. Si on attribue à la Chine les origines de la phytothérapie, celle-ci était également répandue en Afrique, chez les aborigènes et les amérindiens. D'autres civilisations ont développé très tôt des techniques additionnelles propres à la naturopathie. Les Egyptiens avaient par exemple recours aux massages et aux manipulations, tandis que les romains misaient sur des bains chauds. L'intérêt d'une pratique sportive était mise en avant chez les Grecs et les Israélites ont complété les massages par des notions de diététique.

Quel est le rôle de la naturopathie ?
"Pour moi c'est surtout aider à préserver sa santé ou l'améliorer à travers des méthodes naturelles. Contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser, la naturopathie n'est pas en travers de la médecine. Au contraire, elle est plutôt complémentaire et peut tout à fait s'associer à des traitements classiques pour renforcer leur impact. A travers notre discipline, on s'attache à diverses dimensions clés pour notre bien-être : l'alimentation, la gestion du stress, la gestion des émotions, l'hygiène de vie, la vie active, notre état psychique de manière générale..."

Marion insiste sur le fait qu'un naturopathe ne peut pas poser de diagnostic ni réclamer d'analyses. Il est plutôt là comme un guide de bien-être, destiné à restaurer l'énergie vitale et l'équilibre de notre corps, en alignant au mieux le mental et la santé. "La naturopathie considère que notre corps est capable de fonctionner par lui-même et de se régénérer en cas de problème. Par exemple, il cicatrise après une plaie. Il déclenche une réaction immunitaire en cas d'infection. Notre corps est armé pour se défendre.  Le problème, ce sont les carences et les potentielles surcharges qui perturbent notre organisme, qui entravent son bon fonctionnement. On l'aide donc à se rééquilibrer, lui donner ce dont il a besoin s'il y a des manques à combler et enlever les déchets qui l'obstruent pour qu'il puisse faire son job correctement et retrouver de la vitalité.


Un diplôme reconnu 
Pour autant, un naturopathe n'est pas un guérisseur. Des formations officielles de 3 à 5 ans sont obligatoires pour disposer du titre officiel. Si les méthodes appliquées sont certes douces, elles ne sont pas dénuées de savoir technique et de contre-indications. Assurez-vous donc toujours de vous tourner vers un professionnel compétent et diplômé. En outre, il ne peut ni vous ausculter de manière intime, ni interférer avec vos soins médicaux allopathiques (médecine conventionnelle) et n'est pas remboursé par la sécurité sociale. Des mutuelles complémentaires peuvent toutefois assurer des remboursements.  

Médecin vs naturopathe : vers qui se tourner en premier ? 
Si médecine et naturopathie se complètent, il n'est pas toujours évident de savoir à qui faire appel en premier lieu en cas de problème. Marion fait la part des choses selon les pathologies : "Dans le cas des urgences, nous ne sommes pas compétents. Le médecin sera alors toujours un premier choix indispensables. Cela vaut également pour les grosses pathologies de type maladies inflammatoires, immunitaires, dégénératives, cancers et toute pathologie chronique. En revanche, une fois celles-ci prises en charge par un médecin, la naturopathie peut toujours venir compléter le traitement pour renforcer son pouvoir de guérison ou à l'inverse adoucir ses effets secondaires. On peut par contre envisager un naturopathe avant un médecin dans le cas des petits désagréments du quotidien comme les inflammations, mycoses, troubles digestifs, de la fatigue, un mal-être..."

LES MÉTHODES DE LA NATUROPATHIE

Les différentes approches
" Les premiers axes clés de travail sont ceux que j'ai mentionnés au préalable, à savoir l'alimentation et la façon de s'alimenter, la gestion du stress et l'activité physique. Ils sont la base de notre activité, avant même d'envisager toute prise de compléments. Ensuite, 7 autres disciplines peuvent être utilisées : 

  • l'hydrologie (usage de l'eau, interne ou externe)
  • la phytologie (tisanes, compléments de plantes)
  • l'aromathérapie (les plantes en huiles essentielles)
  • les techniques manuelles (réflexologie et "massages bien-être" non médicaux)
  • l'actinologie (rayons du soleil, lumière et influence sur le métabolisme)
  • la pneumologie (techniques respiratoires, bol d'air jacquier - appareil respiratoire à base d'huiles essentielles, à respirer pendant quelques minutes dans un but de revitalisation)
  • la magnétologie (revitalisation par les minéraux)"

La naturopathie considère l'énergie vitale comme indispensable à l'autoguérision et puise ainsi dans certains concepts de l'ayurvédisme et de la médecine chinoise. Comme l'a expliqué Marion, les traitements s'articulent autour de l'idée d'un système immunitaire intelligent, à même de réparer les dysfonctionnements si son énergie est rétablie. Pour cela, il faut prendre en compte les substances indispensables à notre fonctionnement : la pensée, l'esprit, la vie et la matière.


"Pour chaque personne, on choisit l'approche la plus adaptée selon le profil, le niveau d'énergie, les antécédents et les attentes. De manière générale, on va choisir entre entre désintoxication ou revitalisation, voire mixer les deux pour arriver à une cure de stabilisation. La revitalisation s'adresse au manque de vitalité qui se traduit par de la fatigue et une baisse d'énergie comme de moral. On va tacher d'apporter au corps ce qui manque. Dans la désintoxication c'est le contraire, on ôte les surcharges (émotionnelles, physiques, alimentaires, stress...) pour libérer les blocages internes et permettre au corps de restaurer son fonctionnement." Dans mon cas, j'ai par exemple effectué une désintoxication au moyen de la cure d'argile pour nettoyer et purifier mon organisme, puis comblé les manques avec une cure de probiotiques. 

Contre-indications
Ce n'est pas parce qu'on fait appel à des méthodes naturelles qu'elles sont adaptées à tous, aussi il faut toujours vérifier les contre-indications. "Il peut y en avoir car on joue par exemple avec des principes actifs extrêmement puissants pour la phytologie (dosages et allergies) et des molécules très concentrées pour l'aromathérapie. De manière générale, cela ne convient pas aux enfants, aux femmes enceintes et aux femmes allaitantes. Idem pour les massages et la réflexologie qui demandent certaines précautions et même l'hydrologie, en fonction des émonctoires sollicités. Les troubles cardiaques sont également à prendre en compte dans les bains chauds."


Une séance type
Contrairement à une séance de médecine allopathique, une séance de naturopathie dure entre une et deux heures. Le prix est donc forcément plus conséquent, allant de 50 à 90 euros en moyenne mais couvre un suivi bien plus poussé. 

"De manière générale, la première séance est assez longue puisqu'il y a une prise de connaissance et elle dure facilement deux heures. Elle se scinde ensuite en 3 temps :
  • D'abord une anamnèse : il y a un questionnaire approfondi pour permettre d'établir un arbre de vie.  On retrace ainsi la vie et le profil de la personne avec les événements marquants, ses difficultés, ses accomplissements, ses antécédents familiaux mais aussi tout son vécu santé et émotionnel.
  • Ensuite, on fait un bilan alimentaire plutôt qualitatif (pas de calculs de calories mais plutôt déceler les bonnes et mauvaises habitudes, la variété, les carences éventuelles...)
  • Après on passe à un état des émonctoires pour établir s'ils fonctionnent bien, s'ils ont éventuellement besoin d'être stimulés ou à l'inverse de repos.  Cela se fait à travers des questions parfois intimes (ex: détails sur les selles et les urines pour juger du foie et de l'intestin). Pour la peau, on peut analyser l'aspect et la transpiration, le souffle, la respiration et l'activité sportive  dans le cas des poumons etc. Bref, même sans appareil médical, il y a de quoi se faire une idée claire grâce à un ensemble de spécificités physiques

Après ces mises au point, on peut à la fin établir un bilan de vitalité avec des conseils adaptés et éventuellement des traitements à suivre ou compléments à prendre en cure. C'est une démarche à long terme et non dans l'instantané, qui vise à apporter des modifications et des améliorations petit à petit, en laissant le corps faire la majorité du travail."

La naturopathie à ma rescousse ? 
Vous l'aurez compris, le naturopathe agit comme un pilier à notre équilibre interne et nous aide à restaurer notre force vitale pour avoir un corps plus résistant et un esprit apaisé. Le champ d'action est large et peut couvrir de nombreux besoins mais il est d'autant plus pertinent quand la médecine classique ne peut rien pour vous ou que vos maux deviennent chroniques. Dans tous les cas, c'est à chacun de ressentir ou non le besoin d'explorer cette piste mais certains maux valent particulièrement la peine de s'y intéresser.

Pensez donc à l'envisager si :
  • vous avez des intolérances/allergies incommodantes ou qui ne s'améliorent pas > pour restaurer votre microbiote, vos parois intestinales et votre immunité
  • vous avez des problèmes de peau > pour agir sur l'épiderme, les déséquilibres hormonaux et le système digestif
  • vous avez des problèmes de stress > pour évacuer votre trop plein d'angoisse 
  • vous avez des problèmes digestifs > pour nettoyer et relancer la fonction digestive
  • vous souffrez de fatigue, de mal-être général > pour restaurer votre énergie vitale et stimuler votre esprit
  • vous souffrez d'infections > pour restaurer vos défenses
  • vous avez des problèmes de libido > pour stimuler votre désir
  • ...

" On travaille également beaucoup avec la prévention, notamment en fonction de l'âge. Lorsqu'on vieillit ou qu'on a des antécédents familiaux, l'envie de contourner certaines pathologies se fait souvent sentir. On peut alors agir en amont pour prévenir et limiter les risques. On peut également agir en fonction des saisons et des facteurs environnementaux et sociaux qui nous concernent pour s'assurer une meilleure santé à l'année."

Merci Marion de nous avoir éclairé sur les grands principes de la naturopathie et de nous avoir donné un premier aperçu des bienfaits stupéfiants de la médecine douce. J'espère que cette présentation donnera peut-être des pistes ou de l'espoir à ceux qui tâtonnent face à leurs pathologies et sont en quête de solutions dans le respect de leur corps, lorsque la médecine conventionnelle est dans une impasse. Personnellement, j'ai constaté une nette amélioration de mes intolérances mais aussi de ma digestion et de mon énergie en général et j'ai remplacé la moitié de ma pharmacie par des produits naturels. Bien entendu, la médecine aura toujours son rôle à jouer en cas de problème sérieux mais la nature peut aussi nous faire du bien, la preuve !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire