mercredi 28 mars 2018

Diététique ayurvédique : votre alimentation pour aborder le printemps

Les changements de saison vont de pair avec de nouvelles conditions météorologiques, de nouveaux aliments mais aussi un nouveau mental et de nouvelles dispositions physiques. On n'est en effet pas sensible aux mêmes choses lorsqu'il faut sec et moins 10 degrés que quand il fait humide et 35 degrés. Tous ces bouleversements peuvent être abordés avec sérénité selon les préceptes de l'ayurvéda, une "science de la vie  ou "science de la longévité". Cette médecine ancestrale trouve ses origines en Inde et est portée sur l'alimentation, l'hygiène de vie et la phytothérapie. 

Si ses transmissions orales sont retracées jusqu'à il y a 10000 ans selon certains, les écrits ayurvédiques sont en revanche plus récents et situés autour de 1500 avant JC. On y perçoit l'individu avant la maladie et en lui un profil unique et distinct, avec des manifestations propres des maux. Pour en profiter pleinement, il faut donc établir son propre profil et ses antécédents à l'aide des multiples codes de cette médecine complexe. Néanmoins, il y a certaines lignes de conduite fondamentales qui s'opèrent aux changements de saison et peuvent servir à tous. Coup d'oeil sur les fondements de base d'une alimentation ayurvédique à l'arrivée printemps !  


UN ÉQUILIBRE DES ÉLÉMENTS
L'ayurvéda considère l'ensemble des facteurs de notre environnement et de notre alimentation. Tous représentent un ensemble dynamique, un macrocosme dont l'équilibre doit être préservé pour assurer le microcosme que nous représentons. Les éléments clés sont le suivants :
  • Espace
  • Air
  • Feu
  • Eau
  • Terre

Ensemble, les éléments forment 3 forces appelées les Doshas
  • le Vata, qui rassemble l'air et l'espace et implique ce qui "circule"
  • le Pitta qui rassemble l'eau et le feu et implique ce qui "digère"
  • le Kapha qui rassemble l'eau et la terre et implique ce qui "lie"
Dans l'ayurvéda, ces forces cohabitent dans notre corps et assurent chacune une fonction qui leur est propre. Ainsi, le Vata rythme les mouvements biologiques comme la respiration, le rythme cardiaque, les échanges cellulaires ou encore le système lymphatique. Le Pitta est relié au système digestif et à l'assimilation tandis que le Kapha relie les divers éléments entre eux. 

LA DIÉTÉTIQUE AYURVÉDIQUE 
Fondamentale dans la pratique de cette science, la diététique part du principe que chaque aliment est également constitué des éléments ci-dessus. Chacun a donc la propriété de stimuler un Dosha pour activer ou restaurer certaines fonctions du corps. Pour l'appliquer, il faut se référer à la théorie des saveurs. En fonction des 5 éléments, chaque aliment se voit attribuer des saveurs, une action métabolique et une action digestive. 

Les 6 saveurs :
  • sucré/neutre (lait, céréales, certains légumes et fruits...)
  • Salé (sels et algues)
  • Acide/aigre (agrumes, aliments fermentés, produits laitiers aigres...)
  • Amer (légumes verts à feuilles, café, chocolat...)
  • Piquant (ail, gingembre, poivre, oignons...)
  • Astringent (légumes crus, fruits secs, certains fruits...)

> L'action métabolique : potentiel à chauffer ou refroidir notre corps et action des enzymes
> L'action digestive : impact après la digestion sur la régénération des tissus ou leur détoxification

Pour faire simple, le sucré, l'amer et l'astringent sont refroidissants et l'acide, le salé et le piquant sont chauffants. Chacun possède en prime une action additionnelles sur nos tissus mais je ne m'attarderai pas dessus. Chaque aliment en dispose et permet d'influencer et rééquilibrer un des 3 Doshas, de même qu'il peut les déséquilibrer s'il l'alimentation est inadaptée. Normalement, les 6 saveurs devraient toujours être présentes dans nos assiettes. 

MANGER ADAPTÉ AU PRINTEMPS
Après un hiver froid et interminable, il est temps de préparer son corps à un nouveau climat : variable, encore frais par moment, tantôt sec tantôt humide et pouvant vite augmenter en températures certains jours. Les organes Kapha comme le nez, la gorge et les poumons vont être les premiers touchés, surtout après leur sur-sollicitation durant l'hiver. Le Kapha représente un ciment général du corps, influençant les articulations, les muqueuses ou encore l'estomac. Lorsqu'il est déséquilibré, on a tendance à se sentir lourd, fatigué mentalement et sans énergie. Un état accumulé pendant l'hiver et dont il faut se débarrasser avec l'arrivée des beaux jours !


Au fil de la saison, les organes Pitta deviennent concernés avec l'intestin, le foie, les yeux, les glandes sébacées et le coeur. Vous vous reconnaitrez peut-être dans ces problèmes : allergies et congestions, éruptions cutanées, reflux... L'idée est donc d'adopter les bons réflexes dans l'assiette pour apaiser Kapha et Pitta et traverser le printemps avec un maximum de vitalité. Il faut avant tout commencer par alléger esprit et corps avec une nourriture légère et tonifiante. Pour cela, on va privilégier les saveurs qui balancent le Kapha et le Pitta comme l'épicé, l'amer et l'astringent. 

> Le matin
On peut démarrer la journée avec une tisane d'eau tiède, de gingembre et de jus de citron pour réveiller le système digestif. Les fruits comme l'abricot, la mangue, la poire et les fraises seront vos alliés du petit-déjeuner, à accompagner de céréales anciennes et digestes comme l'orge, le millet, le sarrasin, le seigle et le quinoa. On peut penser à un petit porridge ou des tartines de seigles par exemple.

> Le midi
La digestion est plus active que jamais, c'est le moment de faire un repas plus copieux. Vos légumes fétiches seront au choix les endives, les artichauts, la betterave, les courgettes, les salades, laitues et les légumes verts à feuille de manière générale. Du côté des protéines, il faudra privilégier les protéines maigres avec des légumineuses ou de la volaille, des oeufs, du poisson blanc ou bien encore du fromage de brebis ou de chèvre. Les fromages denses, forts ou à pâte dure sont déconseillés. Du côté des céréales, on restera sur les céréales anciennes et digestes toute la saison. Faites la part belle aux épices : coriandre, fenouil, gingembre, noix de muscade, paprika, cannelle, curry... Mettez de l'exotisme dans vos plats ! Les épices piquantes ou amères renforceront l'effet détox de votre alimentation et le réchauffement progressif de votre corps. Pour arroser le tout, misez sur une huile vierge PPF de bonne qualité. 

> Les collations
Les oléagineux sont de bons alliés pour le printemps afin de reminéraliser le corps mais aussi pour leur pouvoir astringent. 

> Le soir
Faites un diner léger et ponctuel pour permettre une digestion calme durant la nuit, d'autant plus que le feu digestif du soir est faible. Les protéines animales sont donc déconseillées vu leur digestion lourde et à réserver de préférence pour le repas de midi. Pensez plutôt aux légumineuses et faites le plein de légumes. Une tisane de fenouil pour conclure assurera une bonne nuit. 

> Les boissons
En dehors de la tisane matinale, le thé est très conseillé au printemps pour équilibrer Kapha, de préférence du thé vert ou blanc ou du rooibos. Le vinaigre de cidre est également un aliment de choix pour ses vertus purifiantes, régénérantes et immunostimulantes. Vous pouvez le consommer dans un verre d'eau tiède une demi-heure avant les repas pour faciliter la digestion et renforcer votre flore intestinale, accompagné d'un sucrant naturel si besoin. Enfin, les différentes tisanes d'épices sont idéales pour la saison (fenouil, cannelle, clous de girofle, cardamome...)

La monodiète d'une journée est également conseillée au printemps une fois par semaine pour permettre de restaurer la fonction digestive et d'alléger l'organisme. Je vous dis tout sur ces principes dans mon article pour Personal Sport Trainer

Bien entendu, ce ne sont là que des grandes lignes pour faciliter une meilleure qualité de vie, en particulier pour ceux qui sont familiers aux soucis d'intolérances, d'acidité, de refroidissements et de problèmes de peau à l'arrivée du printemps. Aidez votre corps à se défaire des lourdeurs de l'hiver pour une saison qui s'annonce pleine de peps et de projets ! 

> Votre liste de courses pour un printemps ayurvédique : 

Tiré du livre "Ayurvéda Food" de Sandra Salmandjee et Eloise Figgé


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire